Главная

Langues et cultures romanes : enjeux internationaux et perspectives d’avenir

COMPTE-RENDU

Au cours de l’année universitaire 2013-2014, le Département des langues romanes de l’Université d’État de la région de Moscou, l’Association des langues romanes de la région de Moscou ainsi que le Centre de ressources francophones de cette même université ont associé leurs efforts afin de pouvoir organiser les 24 et 25 juin le traditionnel colloque biennal intitulé : « Langues et cultures romanes : enjeux internationaux et perspectives d’avenir ».

Séance plénière

Nous tenons une nouvelle fois à remercier les hauts-représentants qui ont ouvert cet événement, les experts venus des quatre coins du monde, les étudiants pour leur implication dans l’accueil, l’accompagnement et leurs prestations ainsi que tous les participants pour nous avoir permis de faire de cette manifestation une véritable fête linguistique.

Dans un contexte riche d’actualités, il était de bon ton de s’intéresser aux enjeux internationaux posés par les langues étrangères ainsi qu’aux perspectives que peut nous offrir l’avenir.

M. Pavel Khromenkov, Recteur de l’ Université d’Etat de la région de Moscou

Comme de coutume, c’est le Recteur de notre Université, M. Pavel Khromenkov, qui a chaleureusement ouvert le colloque en soulignant l’importance de ce dernier dans le renforcement des liens coopératifs aussi bien entre les universités de Russie qu’entre les différents pays et régions du monde où l’on parle les langues romanes.

Mme Virginie Tellier, Attachée de coopération pour le français près l’Ambassade de France en Russie

Mme Virginie Tellier, Attachée de coopération pour le français près l’Ambassade de France en Russie, nous a ensuite fait le plaisir et l’honneur d’indiquer l’aspect multidisciplinaire et particulièrement ouvert de ce colloque en remarquant le statut privilégié occupé par le français.

 

M. Belyaev, Vice-recteur aux recherches scientifiques

Le Vice-recteur à la recherche, M. Belyaev, Professeur des Universités, a indiqué que tous ces liens coopératifs étaient favorisés par le flux d’informations continu et les nouvelles technologies qui constituent notre monde d’aujourd’hui.

Mme Natalia Vassilieva, Professeur des Universités

Mme Natalia Vassilieva, Professeur des Universités, a remercié la direction de l’établissement pour avoir permis l’organisation de cette manifestation.

Mme Tatiana Yudina, Doyenne de la Faculté des langues romano-germaniques

Mme Tatiana Yudina, Doyenne de la Faculté des langues romano-germaniques, a tenu à souligner la notion de concurrence des langues étrangères à travers l’emprunt du français dans l’allemand et l’influence de la pensée allemande dans la conception francophone du monde.

 

Mme Armelle Jacquet-Andrieu (Université Paris Ouest Nanterre La Défense) a tenu également à remercier particulièrement les organisateurs puisqu’il s’agissait de sa quatrième participation !

Étudiants de l’Institut de linguistique et de communication interculturelle (MGOU)

Nos étudiants ont ensuite réservé une petite surprise aux participants sous la forme d’un spectacle musical qui illustrait de manière très juste les enjeux de la concurrence des langues.

L’édition 2014 était également destinée à rendre hommage à notre très chère collègue Liudmila Pitskova et à l’immense contribution qu’elle a apportée dans l’étude des langues romanes en Russie. Une minute de silence a été observée en sa mémoire.

Liudmila Pitskova, Professeur des universités, Université d'Etat de la région de Moscou

 

Igor Skouratov, Chef du Département des langues romanes et Président de l’Association des langues romanes de la région de Moscou

Igor Skouratov, Chef du Département des langues romanes et Président de l’Association des langues romanes de la région de Moscou, a ensuite pris la parole pour présenter les invités venus de France, du Brésil, du Canada, de la Suisse et de la Chine et aborder un sujet qui lui tient à cœur : la néologie à travers les mots du « cyber » afin d’inscrire l’enseignement du FLE dans une perspective pratique.

Philippe Turchet, doctorant Université Paris-Ouest Nanterre La Défense, fondateur de la synergologie

M. Philippe Turchet, son doctorant à l’Université Paris-Ouest Nanterre La Défense, rattaché également à l’Institut québécois de Synergologie de Montréal, s’est intéressé au marqueur phatique « hmm » comme indice d’universalité de la communication. Inventeur de la synergologie, il analyse les signes extérieurs susceptibles de traduire la pensée de l’Homme. Il est à noter que la synergologie, l’étude du langage corporel, est une discipline très en vogue aujourd’hui.

M. Xiao Lucien Yang, Doctorant à l(Université Paris-Ouest Nanterre et à l’Université Jean Moulin – Lyon III

M. Xiao Lucien Yang, également doctorant d’Armelle Jacquet-Andrieu à l’Université Paris-Ouest Nanterre, La Défense ainsi qu’à l’Université Jean Moulin – Lyon III, a abordé les questions d’acquisition des langues, de communication et d’insertion professionnelle. Il est revenu sur son étude des processus d’intégration des étudiants chinois et des difficultés que ceux-ci pouvaient rencontrer dans leur cursus en France. À une époque où le français sur objectifs universitaires est omniprésent dans la didactique du FLE, il était intéressant de connaître cette vision pour la confronter à la problématique de l’intégration des étudiants russes dans le cadre de nos accords de partenariat avec les universités françaises.

M. Yvon Bordet, enseignant-chercheur au Centre Lucien Tesnière Linguistique et Traitement Automatique des Langues près l’Université de Franche-Comté

M. Yvon Bordet, enseignant-chercheur au Centre Lucien Tesnière Linguistique et Traitement Automatique des Langues près l’Université de Franche-Comté, a présenté son programme qui permet d'évaluer la difficulté objective d'un texte en français et d'en donner l'âge d'accessibilité ainsi que le niveau européen. Yvon Bordet souligne que les grands textes littéraires ne sont pas forcément les plus difficiles d’accès. Bien au contraire… Cette ressource peut s’avérer très utile pour les enseignants de français langue étrangère dans le choix de leur matériel pédagogique. Le projet sera accessible aux personnes malvoyantes et non voyantes. Nous souhaiterions présenter ce projet dans le cadre du Festival pour personnes en situation de handicap « Le fil d’Ariane » (10 au 16 novembre 2014).

 

Rita de Cassia Paiva, professeur d’espagnol Univerdidade Federal do Pará (Brésil)

Rita de Cassia Paiva de l’Univerdidade Federal do Pará (Brésil) est professeur d’espagnol. Elle nous a expliqué son programme d’insertion des enfants défavorisés à travers l’enseignement de l’espagnol au Brésil. Son initiative vient d’obtenir la reconnaissance de l’UNESCO. Grâce à sa générosité et sa persévérance, Rita de Cassia Paiva illustre parfaitement la dimension sociale du travail d’enseignant.

Ernst Kurt Clauss

Son fils, Ernst Kurt Clauss, nous a fait l’honneur de présenter en français le projet d’enseignement du français de son université alors qu’il n’apprend cette langue que depuis un an.

 

Elena Mikhaïlova, Docteur en philologie de l’Université d’Etat de Belgorod

Elena Mikhaïlova, Docteur en philologie de l’Université d’Etat de Belgorod, est intervenue sur le thème de la lexicographie et a souligné l’importance du travail de Charles Étienne considéré comme le fondateur de cette discipline.

Nataliya Vassilieva, Docteur en philologie, Professeur des universités de l’Université d’Etat de la région de Moscou a développé l’aspect syntaxique de la phrase à travers la structure « thème-rhème » et a souligné la difficulté de distinction entre ces deux concepts à travers des exemples de phrases précis.

Kévin Bacquet, Lecteur de français à l’Université de la région de Moscou et traducteur spécialisé

 

Kévin Bacquet, Lecteur de français à l’Université de la région de Moscou et traducteur spécialisé, a proposé une analyse des processus de modulation, de transposition, d’adaptation et d’étoffement en traduction spécialisée du russe vers le français. À titre d’exemple, le passage du russe vers le français oblige souvent à des transpositions de catégories grammaticales. L’acquisition de ces procédés par le traducteur garantit une traduction fluide et idiomatique et permet d’éviter certains russismes courants.

Après ces deux journées d’échange et de partage, les étudiants de l’Université nous ont offert un véritable cadeau en projetant un court-métrage en espagnol tourné et joué par eux-mêmes. Ils ont prouvé une nouvelle fois à quel point la maîtrise des langues étrangères était capable d’ouvrir des ponts entre les hommes.

Igor Skouratov a d’ailleurs conclu en soulignant que tous les participants partageaient les mêmes valeurs humaines et que leur amour des langues étrangères leur permettait de faire preuve de plus de tolérance à l’égard de l’autre.