Главная

Fête du français au Gymnase Zemskaya à l’occasion du 70ème anniversaire de la fin de la Seconde guerre mondiale

Le 24 avril 2015, le Gymnase Zemskaya de la ville de Balashikha a organisé sa traditionnelle fête de la langue française. On y a célébré cette année le 70ème anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Décor de la scène

En guise d'ouverture de l'événement, la directrice de l'établissement, Mme Kravchenko, a présenté les invités :

 

Igor Skouratov, Président de l'Association des langues romanes de la région de Moscou, Directeur du Département des langues romanes de l’Université d’Etat de la région de Moscou, Docteur d’Etat en philologie et Professeur des Universités,

Valentina Korg, Professeur des Universités au Département des langues indo-européennes de l’Université d’Etat de la région de Moscou,

Vadim Choukchis, Docteur en philologie, professeur du département des langues romano-germaniques de l’Institut des sciences humaines de la région de Moscou (Orekhovo-Zuevo).

Les élèves et enseignants des écoles n°1 , 9 et 31 étaient également présents.

Tatiana Anoufrieva, Directrice du Centre de méthologie des enseignants de français de la ville de Balachikha, enseignante émérite de la Fédération de Russie est ensuite intervenue pour introduire la première partie de la fête du français, une tradition dans l’école.

 

Celle-ci a débuté par le Concours de cuisine française auquel ont participé tous les élèves apprenant le français au sein de l’établissement. Il a été organisé par Olga Karpova avec l’aide de ses assistants.

 

 

  

 

Ensuite, la journée s’est poursuivie par un spectacle littéraire et musical dédié à la fraternité entre les pilotes soviétiques et français du Régiment Normandie-Niemen et à la marche vers la victoire dans la Seconde Guerre mondiale.

Cet épisode de l’événement le plus tragique du XXème siècle a été abordé à travers un récit de la création du régiment et des exploits réalisés par les pilotes. Un reportage a été également diffusé pour transmettre et rendre hommage à la contribution de ces soldats. 

  

On y a retrouvé l’époque si difficile du Paris occupé, de l’Appel du Général de Gaulle à la résistance et de l’amour de son pays. 

Alexey Koudinov a interprété avec beaucoup d’émotion et de justesse la chanson de Jacques Brel « Mai 40 »

 

Chanson de résistants

Au combat, les soldats français se remémoraient souvent leurs proches, leur maison, leur pays... C'est cet état d'esprit que l'on retrouve notamment dans la chanson "Sous le ciel de Paris".

Les élèves de la 9ème classe ont ensuite mis en scène un extrait du roman de M. Monod «Normandie-Niémen»

Les spectateurs ont accueilli avec chaleur le jeune Dmitriy Kotchetkov qui a interprété la célèbre chanson de Outesova « Souvenir de Normandie-Niémen ».

Ce spectacle était l'occasion d'ouvrir la page de notre histoire commune, à nous, Français et Russes, qui avons su s’unir pour vaincre le nazisme.

Youlia Serbova et Daniil Babochine ont ensuite rappelé les grandes étapes et les principales batailles de la Seconde Guerre mondiale.

La chanson « Un soir pendant le raid », écrite lors du blocus de Leningrad en 1941, a été magnifiquement interprétée en français dans un bel accompagnement à la guitare. 

 Au milieu de ces combats incessants menés sur 6000 km de front, voici venu le temps du repos, du souvenir des amours éloignés et de l’espoir des retrouvailles.

     Danse sur la chanson « Zemlyanka »

Nastia Kononenko et Daniil Babochine ont ensuite présenté un documentaire vidéo sur les innombrables dégâts causés par le conflit.

C’est l’amour de son pays et la persévérance qui ont pu amener vers la victoire.

Evelina et Felicia Oucheman ainsi que Sonia Kozlova ont chanté : « Ma Russie ».

Le spectacle s’est terminé par l’appel d'Andrey Rochtchupkine et Sonia Kozlova à la paix sur notre planète à travers la chanson « Un rond de soleil ».

Valentina Korg et Igor Skouratov ont tenu à remercier les organisateurs et les artistes en soulignant que cette initiative était bien entendu un moyen de placer le devoir de mémoire au coeur de l’enseignement mais également de former chez les jeunes générations un sentiment d’appartenance à un héritage commun : celui de l’humanisme, de l’amour de soi et du respect de l’autre.

 

La fête s’est bien entendu terminée en musique par l’hymne franco-russe de l’Association des langues romanes de la région de Moscou dans une version bilingue au carrefour entre « Les Nuits de Moscou » et « Le temps du muguet ».

Cet événement témoigne de l’importance d’un lien étroit entre l’école et l’Université, garant de la réussite de la promotion du français dans la région.

L'Association des langues romanes vous souhaite de passer un agréable 8 et 9 mai 2015 !