Главная

Assises universitaires du français édition 2019

11 octobre 2019

La quinzième édition des Assises universitaires du français s'est tenue du 7 au 10 octobre 2019 à l'Université d'Etat Lomonossov de Moscou (MGU). Cet événement phare par son rôle dans l'actualisation de l'enseignement du français en Russie a réuni presque 300 enseignants de français exerçant dans plus de cent universités réparties sur l'ensemble du territoire de la Russie, notamment via leRLF, réseau linguistique des Universités partenaires de l’Ambassade de France en Russie. Les universités membres s'engagent pour le développement de l'enseignement-apprentissage du français dans leurs cursus, et les Assises sont tous les ans l'occasion pour les professeurs référents de se réunir.

Le MGOU, et plus particulièrement l'équipe du département de langues romanes, a selon son habitude participé avec assiduité aux travaux.

Le thème a porté cette année sur la nécessaire évolution de l’évaluation en didactique du français langue étrangère.

 

Depuis plusieurs années, l’approche communicative et, plus récemment, la perspective actionnelle apparaissent comme les démarches méthodologiques de référence dans l’enseignement du français langue étrangère. L’étudiant est ainsi devenu un apprenant placé au centre du processus d’apprentissage, l’enseignement est dorénavant centré sur la réalisation de tâches à accomplir par l’apprenant et les objectifs sont aujourd’hui des objectifs de communication. En Russie comme ailleurs, les enseignants de français, qu’ils exercent en établissement secondaire ou supérieur, ont adopté ces nouvelles approches et ont, en conséquence, adapté leurs pratiques de classe. Cette évolution méthodologique, très éloignée d’une méthodologie dite classique, impacte tout naturellement les modes d’évaluation.

Compte tenu de l’évolution de l’enseignement du français en Russie, quel regard porter sur les modes actuels d’évaluation des publics étudiants ? Quelles sont les nouvelles tendances dans l’évaluation en didactique des langues et plus particulièrement du français langue étrangère ? Quels seraient les modes d’évaluation à privilégier ? La compétence interculturelle doit-elle faire partie des savoirs évalués ? Quelles pistes de travail explorer pour, peut-être, évaluer de manière plus pertinente et « formative » ? Le CECR, aujourd’hui ancré dans le paysage de la didactique des langues, est-il un outil incontournable pour évaluer en didactique des langues ?

Les Assises universitaires du français 2019 ont tenté de répondre à ces questionnements dans le cadre de communications scientifiques, d’ateliers pratiques et d’échanges d’expérience pour tenter d’apporter des réponses.

 

La séance plénière qui a suivi la cérémonie d'ouverture présidée par madame Sylvie Bermann, Ambassadrice de France en Fédération de Russie, a permis de faire le point sur l'année écoulée et de dégager les perspectives de coopération autour du français pour l'année à venir.

 

Puis ont commencé les travaux consacrés au thème de cette année, et qui seront pour certains publiés sur le site https://ru.ifprofs.org/

Le 7 octobre, un cocktail donné à l’occasion des Assises à la résidence de l'Ambassadeur de France a permis aux acteurs clés de l'enseignement du français en Russie de se retrouver dans une chaleureuse ambiance.